CROIX PETITE TEMOIGNAGES

 

 

 

 

ELOYROY

 Les femmes qui suivaient Jésus 

 dessins de Eloy Roy 

 

 

DES SOEURS RACONTENT LEUR VOCATION

 

Voici la genèse de ma vocation.

Je ne désirais pas être religieuse, au contraire, je voulais me marier.

En août 1952, j’avais 24 ans, je suis allée rendre visite à un oncle moine cistercien.

Il ne m’a pas parlé de vie religieuse ; au contraire, il m’a dit : « Si tu te maries, choisis bien ».

Mais voilà, je suis rentrée chez moi complètement transformée.

Le chant des moines et leur vie m’ont conquise, et il n’y avait plus qu’Igny qui comptait.

J’étais profondément heureuse.

Ma famille n’a pas fait d’objections au fait d’avoir une fille religieuse.

Je suis donc entrée au Val d’Igny le 11 octobre 1953.

Mes deux sœurs aînées, mariées, avaient des petits enfants, et cela m’a beaucoup coûté de les quitter.

Immédiatement, je me suis sentie à ma place, je nageais dans le bonheur, je n’aurais jamais cru que la vie monastique puisse apporter une telle joie.

Venant de la campagne, je n’avais pas fait d’études secondaires.

Etant entrée au noviciat convers, je me trouvais bien dans cette vocation.

Soeur Hélène Marie

 

C'est le Christ lui-même qui s'est rendu présent

dans les communautés de ceux qui, au cours des siècles,

se sont réunis en son nom,

qui leur a parlé de lui et de son Esprit,

qui les a orientés vers le Père,

qui les a guidés sur les routes du monde

à la rencontre de leurs frères et sœurs,

qui les a fait devenir les instruments de son amour

et les constructeurs du Royaume

en communion avec toutes les autres vocations dans l'Église.

(Repartir du Christ n°21) 

 ZACHEE  

  "Zachée, descends vite, je veux aller chez toi" (Lc 19,1-10)