CROIX PETITE TEMOIGNAGES

 

 

 

 

ELOYROY

 Les femmes qui suivaient Jésus 

 dessin de Eloy Roy 

 

 

DES SOEURS RACONTENT LEUR VOCATION

 

A 20 ans, je travaillais depuis deux ans dans un milieu qui n'était pas porteur des valeurs chrétiennes. Comme je désirais vivre ma vie chrétiennement, je décidai de faire une retraite pendant mes congés.

Cinq jours avec des instructions et du silence pour prier et réfléchir. C'était au Cénacle à Lalouvesc. Le prêtre qui me suivait habituellement m'avait encouragée.

Il y eut une instruction - méditation sur l'Agonie du Christ au Jardin des Oliviers. Le prédicateur insistait beaucoup sur la solitude du Christ ; Jésus était seul, les Apôtres dormaient.

A un moment, trois mots ont résonné en moi : « pourquoi pas toi » ; j'ai compris à l'instant même que c'était un appel à une vie consacrée et étant donné le contexte, plutôt dans la vie contemplative.

Je remercie le Seigneur qui m'a soufflé la réponse et je lui dis : «Seigneur, si c'est ta volonté, moi, je veux bien ». Il me fallait en effet voir si le Seigneur m'appelait ou si c'était une impression de retraite (c'est-à-dire : silence, instruction, ambiance).

Et j'ai dit au Seigneur : je vais reprendre le travail, le train-train quotidien ; si c'est Toi qui m'appelles, fais le moi connaître dans un mois que je ne puisse pas douter. Tu as tous les moyens.

Un mois après cette retraite, je fus obsédée par cet appel et je n'ai pu que reconnaître la main du Seigneur. Prières - conseils - réflexions ... et deux ans après j'entrais à l'Abbaye.

Ce qui me frappe le plus dans ce fragment de ma vie c'est l'Amour miséricordieux de Dieu. J'étais arrivée à cette retraite dans un état spirituel assez lamentable et j'avais demandé à me confesser de suite. Et deux ou trois jours après, le Seigneur m'appelle.

II y a quelque chose de bouleversant dans ce « pourquoi pas toi » que j'ai compris comme « si tu veux » ; et l'Amour miséricordieux de Dieu reste pour moi bouleversant après plus de 50 ans de vie monastique.

Nous puisons notre fidélité dans Sa fidélité ; c'est Lui qui suscite nos promesses que nous tenons par la confiance dans la Puissance de son Amour.

L'engagement dans la durée est difficile pour beaucoup de nos contemporains ; bénis sois-Tu Seigneur pour m'avoir soutenue jour après jour et pour le soutien que tu offres à tous.

Créatures fragiles toujours, mais animés par la force et la lumière de Ton Esprit, nous avançons vers Toi avec tous nos frères les hommes.

Oui, Seigneur, notre force, c'est Toi ; notre fidélité, c'est Toi ; notre amour, c'est Toi ; notre bonheur c'est Toi ; béni sois-Tu Seigneur Dieu !

Soeur Marie-Gabrielle

 

 Le monde et l'Église cherchent

d'authentiques témoins du Christ.

Et la vie consacrée est un don que Dieu fait

pour que l'unique nécessaire soit mis sous les yeux de tous.

Dans l'Église et dans le monde,

la vie consacrée a spécialement pour mission

de rendre témoignage au Christ

par la vie, par les œuvres et par la parole.

Vous savez en qui vous avez mis votre foi : donnez-lui tout !

Les jeunes ne se laissent pas tromper :

venant à vous, ils veulent voir ce qu'ils ne voient pas ailleurs.

Vous avez une responsabilité immense pour demain:

les jeunes consacrés en particulier,

témoignant de leur consécration,

pourront amener leurs contemporains à renouveler leur vie.

L'amour passionné pour Jésus Christ

attire puissamment les autres jeunesque, dans sa bonté,

Il appelle à le suivre de près et pour toujours.

Les hommes de notre temps veulent voir

dans les personnes consacrées

la joie qu'elles ressentent en étant avec le Seigneur.

(Vita consecrata n°109)