CROIX PETITE PARTAGER LA PAROLE

 

 

 

CAREME2015SUITE

 

 

En ce temps-là, Jésus prit avec lui Pierre, Jacques et Jean, et les emmena, eux seuls, à l’écart sur une haute montagne. Et il fut transfiguré devant eux. Ses vêtements devinrent resplendissants, d’une blancheur telle que personne sur terre ne peut obtenir une blancheur pareille. Élie leur apparut avec Moïse, et tous deux s’entretenaient avec Jésus.

Pierre alors prend la parole et dit à Jésus : « Rabbi, il est bon que nous soyons ici ! Dressons donc trois tentes : une pour toi, une pour Moïse, et une pour Élie. » De fait, Pierre ne savait que dire, tant leur frayeur était grande.

Survint une nuée qui les couvrit de son ombre, et de la nuée une voix se fit entendre : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé : écoutez-le ! » Soudain, regardant tout autour, ils ne virent plus que Jésus seul avec eux.

Ils descendirent de la montagne, et Jésus leur ordonna de ne raconter à personne ce qu’ils avaient vu, avant que le Fils de l’homme soit ressuscité d’entre les morts. Et ils restèrent fermement attachés à cette parole, tout en se demandant entre eux ce que voulait dire : « ressusciter d’entre les morts ». (Mc 9,2-10)

 

« Celui-ci est mon Fils bien-aimé ». Cette parole venue de la nuée vise en tout premier lieu Jésus, bien entendu, car il est le seul Fils Unique de Dieu. Mais cette parole - « Celui-ci est mon Fils bien-aimé » - désigne aussi chacun de nous.

C’est Jésus qui nous l’a dit : tout homme est aimé de Dieu, tout homme est une histoire sacrée, tout homme est à l’image de Dieu. Tout homme porte en lui cette lumière de Dieu qui peut transfigurer sa vie.

La lumière qui veille dans le secret du cœur de chaque être humain transparaît parfois. Combien de femmes et d’hommes, célèbres ou ignorés, témoignent de cette lumière à travers leur courage et leur force d’aimer dans le don quotidien de leur vie !

Si tout homme est à l’image de Dieu, si tout homme est un fils bien-aimé du Père, alors tout homme est mon frère ! Et s’il est vrai que le Christ transfiguré est unique, il est vrai aussi que tout homme et toute femme a un visage unique, qui nous révèle - de manière voilée mais réelle - le mystère de Dieu

Père Jean-François Baudoz (Homélie pour la fête de la Transfiguration)

 

 
CAREME2015FIN