CROIX PETITE GUERRIC D'IGNY

 

 

 

 

 "Recueillez l'Esprit dans les mots" 

 

auteurs cisterciens 2

 

N'êtes vous pas, si je ne me trompe, les habitants des jardins,

vous qui méditez jour et nuit la loi du Seigneur ?

Vous parcourez autant de jardins que vous lisez de livres ;

vous récoltez autant de fruits que vous recueillez de sentences.

Bienheureux vous pour qui tous les fruits,

les anciens et les nouveaux, ont été gardés :

autrement dit,

vous pour qui les paroles des prophètes,des évangélistes et des apôtres

ont été mises en réserve,

en sorte que cette parole de l'épouse à l'Epoux

semble s'adresser à chacun de vous :

"J'ai gardé pour toi tous mes fruits, les nouveaux et les anciens."

"Scrutez donc les Ecritures."

Vous ne vous trompez pas, en effet, en pensant avoir la vie en elles,

vous qui n'y cherchez rien d'autre que le Christ

auquel "les Ecritures rendent témoignage".

"Bienheureux, assurément, ceux qui scrutent ses témoignages

et le cherchent de tout coeur."

"Tes témoignages sont admirables, Seigneur,

c'est pourquoi mon âme les a scrutés."

Certes, il est nécessaire de les scruter,

non seulement pour en extraire le sens mystique,

mais aussi pour en tirer les applications morales.

Aussi, vous qui parcourez les jardins des Ecritures,

gardez-vous de les traverser d'un vol rapide et inactif ;

mais scrutez chaque chose,

comme des abeilles diligentes recueillent le miel des fleurs,

recueillez l'esprit dans les mots.

"Car mon esprit, dit Jésus, est plus doux que le miel,

et mon héritage est meilleur que le rayon de miel."

En expérimentant la saveur de cette manne cachée,

vous redirez cette parole de David :

"Que tes paroles sont douces à mon palais,

plus douces à ma bouche que le miel et le rayon de miel."

Guerric d'Igny - Sermon sur la Psalmodie § 2   

 

GUERRIC D'IGNY

(vers1070 / 1080 - 1157)

 

Chanoine, puis écolâtre de Tournai,

Guerric devait avoir passé 40 ans 

quand il entra à Clairvaux  vers 1120.

En 1138, il était envoyé à Igny, 

maison fille de Clairvaux, 

comme abbé. 

Les 54 sermons qu'il nous a laissés

sont très riches de doctrine.

On remarquera particulièrement

ce qu'il dit de la formation du Christ 

dans l'âme

et du rôle de la Vierge

dans cette naissance

et croissance spirituelle de son fils.