CROIX PETITE JUBILE EXTRAORDINAIRE DE LA MISERICORDE

 

 

 

  

 

" Jésus-Christ est le visage de la miséricorde du Père."

CHRISTMIS

Le pardon de Dieu pour nos péchés n’a pas de limite.

Dans la mort et la résurrection de Jésus-Christ,

Dieu rend manifeste cet amour

qui va jusqu’à détruire le péché des hommes.

Il est possible de se laisser réconcilier avec Dieu

à travers le mystère pascal et la médiation de l’Eglise.

Dieu est toujours prêt au pardon

et ne se lasse jamais de l’offrir

de façon toujours nouvelle et inattendue.

Pape François - Misericordiae vultus n°22

 

  Dessins de Eloy Roy

1 - "Et ils le tuèrent" (Mt 28,4)

2 - "Lazare, le mendiant, pourrit à la porte du riche" (Luc16,19-31)

    

 

PAROLES DES AUTEURS CISTERCIENS

 JEAN DE FORD 

abbé cistercien du XIIème siècle

Nous ne pouvons ignorer les entrailles de miséricorde de notre Dieu, pas plus que nous ne devons oublier qu’en elles le Christ, Soleil levant, d’en haut nous a visités et ne cesse de le faire. Qu’elles sont donc nombreuses, et vastes, et incompréhensibles !

Comment imaginer, dans l’ordre de la   nature déjà, quelque chose de plus riche d’affection que les entrailles d’un père ou d’une mère? Mais Dieu, lui, s’avère vraiment riche de telles entrailles en nous étreignant de cette double affection : à titre de père, il nous reforme à son image et à sa ressemblance, et à titre de mère, il nous porte dans ses entrailles et nous met au monde dans la douleur ...

Le Seigneur mon Dieu, en recevant en lui-même l’un et l’autre de ces deux sentiments, m’a engendré à la sainteté et à l’immortalité.

Ecoute ce qu’est une mère brûlant d’amour pour ses enfants : « Une mère peut-elle oublier son petit enfant et manquer ainsi de compassion pour le fils de son sein ? Or, même si elle l’avait oublié, moi, ton Dieu, du moins je ne t’oublierai pas ».

Sermon sur le Cantique 28 n°2

 

LAZAREMIS