CROIX PETITE AU FIL DE LA LITURGIE

 

 25EME SEMAINE DU TEMPS ORDINAIRE (Année A) - Dimanche 24 septembre 2017



Evangile selon saint Matthieu 20, 1-16

Jésus disait cette parabole à ses disciples :
« Le royaume des Cieux est comparable
au maître d’un domaine qui sortit dès le matin afin d’embaucher des ouvriers pour sa vigne. Il se mit d’accord avec eux sur le salaire de la journée : un denier, c’est-à-dire une pièce d’argent, et il les envoya à sa vigne. Sorti vers neuf heures, il en vit d’autres qui étaient là, sur la place, sans rien faire. Et à ceux-là, il dit : ‘Allez à ma vigne, vous aussi, et je vous donnerai ce qui est juste.’ Ils y allèrent. Il sortit de nouveau vers midi, puis vers trois heures, et fit de même. Vers cinq heures, il sortit encore, en trouva d’autres qui étaient là et leur dit : ‘Pourquoi êtes-vous restés là,
toute la journée, sans rien faire ?’ Ils lui répondirent : ‘Parce que personne ne nous a embauchés.’ Il leur dit : ‘Allez à ma vigne, vous aussi.’

Le soir venu, le maître de la vigne dit à son intendant : ‘Appelle les ouvriers et distribue le salaire, en commençant par les derniers
pour finir par les premiers.’ Ceux qui avaient commencé à cinq heures s’avancèrent et reçurent chacun une pièce d’un denier. Quand vint le tour des premiers, ils pensaient recevoir davantage,
mais ils reçurent, eux aussi, chacun une pièce d’un denier. En la recevant, ils récriminaient contre le maître du domaine : ‘Ceux-là, les derniers venus, n’ont fait qu’une heure, et tu les traites à l’égal de nous, qui avons enduré le poids du jour et la chaleur !’ Mais le maître répondit à l’un d’entre eux : ‘Mon ami, je ne suis pas injuste envers toi. N’as-tu pas été d’accord avec moi pour un denier ? Prends ce qui te revient, et va-t’en. Je veux donner au dernier venu autant qu’à toi : n’ai-je pas le droit de faire ce que je veux de mes biens ? Ou alors ton regard est-il mauvais parce que moi, je suis bon ?’

C’est ainsi que les derniers seront premiers, et les premiers seront derniers. »


 

 

 

 

 

Saint Bernard de Clairvaux

Sermon Divers n° 4

Nous ne restons pas ici tout le jour à ne rien faire (Mt 20, 6). Nous savons en effet ce que nous cherchons, et qui nous a conduits ici.

C’est Dieu que nous cherchons, Dieu que nous avons à attendre. Il ne s’agit pas là d’une petite affaire, qu’on mènerait d’un esprit négligent, puisque l’Epouse du Cantique, elle qui peut se glorifier d’une ferveur exceptionnelle, se plaint bien souvent d’être déçue. « Je  l’ai cherché sans le trouver », dit-elle (Ct 2,1). Il est aussi étonnant que digne d’être aimé, puisqu’on le trouve sans le chercher, et qu’on le cherche sans le trouver.

Même si nous étions nés le jour où le premier homme est apparu sur la terre, et si notre vie s’étendait sur cent mille ans, notre quête, tout au long de ce temps, serait pourtant sans commune mesure avec la gloire à venir, qui doit se révéler en nous. Voici maintenant le temps de chercher, voici maintenant, à portée de main, les jours où l’on peut trouver. « Cherchez le Seigneur tant qu’il se laisse trouver, invoquez-le tant qu’il est proche » (Is 55,6).

Viendra le temps où l’occasion ne sera plus offerte, parce que cette source de miséricorde connaîtra une sécheresse interminable. « Vous me chercherez, dit le Seigneur, et vous ne me trouverez pas » (Jn 7, 34). Tu es bon, Seigneur, pour l’âme qui te cherche – combien plus encore pour celle qui te trouve ! Si le souvenir de toi apporte une telle douceur, que dire de ta présence ? …

Que ceci vous serve de critère, frères, pour savoir si vous êtes sur le chemin, ou si vous vous en êtes écartés : « Joie, dit le psaume (104, 3), pour les cœurs qui cherchent Dieu ». Si vous trouvez la joie dans les labeurs, si vous courez d’une foulée sûre et infatigable dans la voie des commandements de Dieu, si chaque jour l’état des deux hommes qui vous constituent progresse vers son achèvement plutôt que d’en rester toujours au commencement, alors oui : c’est vraiment la face de Dieu que toujours vous cherchez.

  AFL1

 

  Pour la méditation quotidienne : 

 

  https://www.aelf.org/ 

 

  http://j.leveque-ocd.pagesperso-orange.fr/ 

 

ignyUserSpiritualité5

AFL2

Seigneur, tu as voulu que toute la loi consiste

à t'aimer et à aimer son prochain :

donne-nous de garder tes commandements,

et de parvenir ainsi à la vie éternelle.

Par Jésus le Christ notre Seigneur. Amen