CROIX PETITE AU FIL DE LA LITURGIE

 

26EME DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE (ANNEE A) - 27 SEPTEMBRE 2020




Evangile selon st Matthieu (21, 28-32)  

     Jésus disait aux grands prêtres et aux anciens du peuple :
    « Quel est votre avis ?
Un homme avait deux fils.
Il vint trouver le premier et lui dit :
‘Mon enfant, va travailler aujourd’hui à la vigne.’
    Celui-ci répondit : ‘Je ne veux pas.’
Mais ensuite, s’étant repenti, il y alla.
    Puis le père alla trouver le second et lui parla de la même manière.
Celui-ci répondit : ‘Oui, Seigneur !’
et il n’y alla pas.
    Lequel des deux a fait la volonté du père ? »
Ils lui répondent :
« Le premier. »

Jésus leur dit :
« Amen, je vous le déclare :
les publicains et les prostituées
vous précèdent dans le royaume de Dieu.
    Car Jean le Baptiste est venu à vous sur le chemin de la justice,
et vous n’avez pas cru à sa parole ;
mais les publicains et les prostituées y ont cru.
Tandis que vous, après avoir vu cela,
vous ne vous êtes même pas repentis plus tard
pour croire à sa parole. »

 

***

Psaume 24 (25)

Seigneur, enseigne-moi tes voies,
fais-moi connaître ta route.
Dirige-moi par ta vérité, enseigne-moi,
car tu es le Dieu qui me sauve.

Rappelle-toi, Seigneur, ta tendresse,
ton amour qui est de toujours.
Oublie les révoltes, les péchés de ma jeunesse ;
dans ton amour, ne m’oublie pas.

Il est droit, il est bon, le Seigneur,
lui qui montre aux pécheurs le chemin.
Sa justice dirige les humbles,
il enseigne aux humbles son chemin.

 

***


Saint Bernard de Clairvaux

Aux clercs sur la conversion n° 1-2

C’est, nous voulons le croire, pour entendre la parole du Seigneur que vous êtes venus ici : nous ne voyons pas d’autre motif à votre affluence si fervente. Nous approuvons à coup sûr votre désir et nous nous réjouissons avec vous de vos louables études. Bienheureux en effet ceux qui entendent la parole de Dieu : pourvu qu’ils la gardent ! Bienheureux ceux qui se souviennent de ses commandements : encore faut-il qu’ils les mettent en pratique.

Oui, il a les paroles de la vie éternelle et l’heure vient – que n’est-elle déjà là ! – où les morts entendront sa voix, et où ceux qui l’auront entendue vivront : car la vie est dans sa volonté. Et sa volonté, sachez-le, c’est notre conversion. Ecoutez-le lui-même : « Ma volonté peut-elle être la mort de l’impie, dit le Seigneur, et non pas plutôt qu’il se convertisse et qu’il vive ? »

Ces paroles nous montrent à l’évidence qu’il n’y a pour nous de vraie vie que dans la conversion. On n’y accède que par cette voie, car le Seigneur dit encore : « Si vous ne vous convertissez pas et si vous ne devenez pas comme de tout petits enfants, vous n’entrerez pas dans le royaume des cieux ? » Il est tout à fait jusque que seuls les tout-petits y entrent : un tout petit enfant les mène, qui naquit et nous fut donné dans ce but.

Je cherche donc une voix que les morts entendent et qui les fasse vivre quand ils l’auront entendue : peut-être faut-il en effet annoncer l’Evangile même à des morts ? Et voici qu’il me vient à l’esprit une parole courte mais dense, que prononça la bouche même du Seigneur, ainsi que l’atteste le prophète : « Tu l’as dit – il s’adresse sans aucun doute à Dieu son Seigneur – : Convertissez-vous, fils des hommes. »

Manifestement, il est tout à fait légitime d’exiger des fils des hommes la conversion : elle est à tout prix nécessaire aux pécheurs. Quant aux esprits célestes, leur revient de préférence la louange qui convient aux esprits droits, comme le chante le même prophète : « Loue ton Dieu, Sion ».

Ce mot : « Tu as dit », on ne peut, à mon avis, glisser sur lui ni même l’entendre dans un sens banal. Qui, en effet, oserait comparer à ce qu’ont dit les hommes ce que – c’est attesté – Dieu a dit ? Vivante à coup sûr est la parole de Dieu, et efficace, et sa voix est pleine de splendeur et de force. Il dit et les choses furent. Il dit : « Que la lumière soit, et la lumière fut ». Il dit : « Convertissez-vous », et les enfants des hommes se convertirent. Oui, la conversion des âmes est l’œuvre de la voix divine et non d’une voix humaine.

COMMUNION

 

   Pour la méditation quotidienne : 

 

   https://www.aelf.org/ 

 

   http://bibleetviemonastique.free.fr/ 

 

 ignyUserSpiritualité5

AFL2

Dieu, qui donnes la preuve suprême de ta puissance

lorsque tu patientes et prends pitié,

sans te lasser, accorde nous ta grâce :

en nous hâtant vers les biens que tu promets,

nous parviendrons au bonheur du ciel.

Par Jésus le Christ notre Seigneur.