CROIX PETITE IMAGE DU TEMPS

 

 

 

  ciergepascal  

   Voici la nuit où le Christ, brisant les liens de la mort,

s'est relevé, victorieux, des enfers.

A quoi servirait-il de naître sans le bonheur d'être sauvé ?

 

Dans la grâce de cette nuit,

accueille, Père saint, en sacrifice du soir

la flamme montant de cette colonne de cire que l'Eglise t'offre par nos mains.

Nous savons ce que proclame cette colonne qui brûle en l'honneur de Dieu :

quand on en transmet la flamme sa clarté ne diminue pas.

O nuit de vrai bonheur, nuit où le ciel s'unit à la terre,

où l'homme rencontre Dieu.

 

Aussi, nous t'en prions, Seigneur :

permets que ce cierge pascal, consacré à ton nom,

brûle sans déclin dans cette nuit.

Qu'il soit agréable à tes yeux, et joigne sa clarté à celle des étoiles.

Qu'il brûle encore quand se lèvera l'astre du matin,

celui qui ne connait pas de couchant,

le Christ, ton Fils ressuscité, revenu des enfers,

répandant sur les humains sa lumière et sa paix.

Exsultet